Equilibre Instable

EI. 11 Où la mort n’est qu’une renaissance…

« Silence !!! »
Les gradins grondaient. Les neutres n’étaient pas d’accord. Tout d’abord parce que c’était une situation tout à fait incongrue, mais aussi parce qu’en tant que Neutres, ils n’étaient pas vraiment doués pour prendre parti. D’ailleurs, on ne leur demandait pas tellement de le faire. Mais chacun aimait tout de même donner son avis, sachant pertinemment que le voisin dirait autre chose et que cela ne conduirait strictement à rien. D’où le tribunal Clair-Obscur constitué d’Ombres et de Lumineux. Ils savaient avancer les bons arguments et se plier à certains compromis quand la situation l’exigeait.

Les juges étaient revenus dans la salle après près de vingt minutes de concertation, mais apparemment, ils avaient enfin réussi à se mettre d’accord. Romane avala difficilement sa salive. Elle avait chaud, la gorge très sèche et tremblait comme une feuille de peur et d’incompréhension. Ces vingts minutes avaient été les plus longues de toute sa vie. Elle avait tenté de se souvenir des deux ou trois derniers jours mais rien ne lui revenait en mémoire. Tout était vide. Ou plutôt, tout était… brumeux ! Elle avait des sensations, comme des souvenirs voilés quelque part, au fond de son esprit, mais rien de véritablement concret. Jusqu’au bout elle avait voulu essayer de prouver qu’elle ne s’était pas suicidée, mais sans le moindre argument, c’était plutôt mal barré pour elle.

La jeune et jolie démone s’avança vers Romane dans une démarche absolument reptilienne et provocante. Elle avait de longs cheveux noirs et des yeux perçants, couleur rouge lie de vin. Sa peau blanche et nacrée lui donnait l’air d’une poupée de porcelaine, plutôt malsaine. Le silence revint petit à petit dans la salle.
« Romane. De part la situation quelque peu délicate, le dénouement à prit plus de temps que prévu. Le fait que tu te sois suicidée fait de toi une impie de Magicae, et ta place devrait être dans les limbes…
Un silence pesant régnait désormais dans le Tribunal.
– … Cependant, de par ton unique vie sans… « aventure », mais avec droiture, il nous semble impossible de t’envoyer là-bas. Une âme si jeune comme la tienne et déjà promise au monde de Magicae ne peut en aucun cas voir sa fin si proche. Mais bon sang, elle faisait exprès de prendre son temps ou quoi ?
– Après réflexion, il a été décidé par nous, les quatre juges du Tribunal Clair-Obscur, que tu iras au Paradis, chercher la rédemption pour ton geste. De toute façon, tout écart dans ton comportement entraînera immédiatement ton exécution et la fin de ta vie parmi les Lumineux. Elle croisa les doigts et savoura l’instant. Puis elle poursuivit :
– Ce jugement est notre. Qu’il soit respecté. Et la salle tout entière répéta « qu’il soit respecté »

Romane n’eut pas le temps de réagir que les juges quittaient déjà la caverne du Tribunal. Nathanaël et le neutre qui l’avait aidée à s’installer sur le fauteuil s’activaient déjà pour la détacher. Voilà, tout était terminé. Elle se mit debout, seule. Elle se sentait beaucoup mieux, même si elle était encore très faible. Elle n’arrivait pas à y croire. Au Paradis ? Avait-elle bien entendu ? Les deux Neutres la guidèrent vers la sortie du Tribunal, dans un couloir sombre et vraiment étroit. Elle essaya de parler, de demander ce qui allait se passer pour elle désormais, où est-ce qu’on l’emmenait, mais tout se passait trop vite et elle se retrouva devant une porte en bois sans même avoir pu prononcer une parole. Son malaise la reprit. Nathanaël lui expliqua que c’est parce qu’elle n’était encore qu’une âme très faible et que le « booster » qu’elle avait inhalé tout à l’heure cessait de faire effet. Mais après tout, elle n’avait aucune raison de s’inquiéter, elle était désormais entre de bonnes mains. Et ils prirent tout deux congé. Elle n’avait pas remarqué l’arrivée de deux personnes derrière elle. La première n’était autre que Chris. Vu qu’elle était transférée chez les Lumineux, c’est lui qui avait la charge de la ramener parmi eux après sa transformation. La seconde était Lulmina, la magnifique ouranie aux yeux violets de la Guilde Blanche, qui était là pour la soutenir et lui tenir compagnie le temps que son pouvoir se déclenche et qu’elle se transforme. Romane était persuadée d’avoir déjà rencontré ses deux personnes, mais encore une fois, sa mémoire lui faisait défaut et elle ne se rappelait plus ni quand, ni comment cela avait eu lieu…
Lulmina lui fit un charmant sourire plein de gentillesse et lui expliqua qui elle était et ce pourquoi elle était là. Puis elle lui demanda :
« Tu vas bien ? La seule chose que fut capable de lui répondre la jeune Lumineuse était :
– une ouranie ? C’est quoi ? Romane était en effet, de nouveau au bord de l’évanouissement et l’angoisse commençait à monter. Elle ne supportait pas de ne pas avoir le contrôle de son corps et de ne plus avoir sa mémoire. Son corps flanchait, son cerveau la lâchait aussi, de toute évidence… Ça lui collait la frousse et elle commençait à avoir du mal à respirer.
L’ange de la Guilde la prit par les épaules, l’entoura de ses ailes blanches et lui murmura à l’oreille tout en calant sa poitrine contre son cœur :
– Écoute Romane, tout va bien. Tu n’as rien à craindre. Tu es en sécurité ici. Lulmina est une amie et elle est là pour t’aider. Tout le monde est là pour t’aider. Détend toi… Et ta respiration est inutile… Tu n’as pas besoin de réellement respirer, tu es une âme. C’est un réflexe de ton esprit humain, mais en réalité, tes poumons ne suffoquent pas, puisque tu n’en a plus vraiment l’utilité. Tu comprends ? Allez, ressaisis-toi. Calme toi. Je te le répète, tout va bien. » Il avait une voix douce et rassurante, mais la jeune fille avait du mal à lui faire confiance. Elle pensait l’avoir déjà vu, et tant qu’elle ne se souviendrait pas où, elle préférait rester sur ses gardes.

Pendant ce temps, Lulmina avait ouvert la porte. Elle donnait sur une minuscule pièce sombre et austère, une sorte de cellule avec un simple futon sur le sol. Chris poussa doucement Romane à l’intérieur. Mais celle-ci ne se calmait toujours pas.
– non attendez, vous n’allez pas m’emprisonner ? Je veux juste rentrer chez moi, je… ne m’enfermez pas, j’ai rien fait de mal !
– Durant ta vie tu as pu développer certains dons, certaines aptitudes. Ce sont elles qui vont diriger ta transformation. Si tu es proche de la nature, il se peut que tu deviennes une nymphe, si tu es attirée par les pierres précieuses, tu peux devenir joaillière avec les nains du paradis, par exemple… Mais cette transformation est un peu douloureuse, éprouvante et risquée, du moins, pour ceux qui t’entourent, c’est pour cela que nous souhaitons t’isoler Romane, lui expliqua gentiment Lulmina. Pour te permettre de te reposer, bien sûr, et également pour te protéger et protéger les gens de tes nouveaux pouvoirs que tu va recevoir mais que tu ne contrôleras pas au début. Tu comprends ?

Sa tête lui tournait de plus en plus et Chris la porta jusqu’à la paillasse où il la déposa tout doucement. La jeune fille était à bout de force et elle sombra dans un profond sommeil sans avoir eu la force de rajouter quoi que ce soit. Chris se releva, la regarda un instant, puis repartit en refermant la porte derrière lui.

Quand elle se réveilla, Romane se sentit encore vaseuse, et aucune espèce de transformation ne semblait avoir lieu. Ce jour-là, Lulmina vint la voir deux fois, mais rien ne se produisit. Puis, dans la soirée, la porte se rouvrit une troisième fois, et Lulmina entra avec un plateau repas à la main. Elle referma la porte derrière elle et vint s’asseoir sur le futon près de la jeune fille qui avait perdu tout espoir depuis longtemps.
« Alors, toujours pas de nouveau pouvoir ? Demanda l’ouranie.
– Apparemment pas, lui répondit Romane en soupirant. Dis-moi ?…
– Oui, je t’écoute.
– C’est quoi les Limbes ? Lui demanda la jeune fille, visiblement inquiète.
– Oh, Eh bien…

Elle n’eut cependant pas le temps de répondre car la porte venait de voler en éclat, pour laisser apparaître deux Ombres. L’un d’eux était un homme barbu, qui sans prévenir jeta une boule de feu sur Lulmina. L’autre était une jeune femme magnifique aux cheveux courts rouge sang, mais Romane ne prit pas vraiment le temps de l’admirer.
Les deux Lumineuses se levèrent d’un bond. Lulmina esquiva la boule de feu sans problème, mais seule face à ces deux Ombres, elle aurait certainement beaucoup de mal à protéger Romane. Ce n’était pas tellement son rayon les combats rapprochés ! Mais qu’est-ce qu’ils fichaient là ? Et où était Chris ? Elle se concentra sur l’homme qui avait l’air beaucoup plus expéditif. L’autre, la femme, elle la connaissait déjà et elle savait que celle-ci prendrait tout son temps pour savourer l’instant. Elle forma une sorte de bouclier de lumière qu’elle lança droit sur le démon. Celui-ci fut projeté sur le mur et retomba, inerte, au sol. Et d’un !

Mais la maline petite succube qui l’accompagnait n’était pas vraiment fair-play. Au moment ou l’ouranie jetait son sort au démon, elle jeta elle-même un sort en direction de celle-ci. Romane, voyant que la gentille Lumineuse allait se faire tuer, se jeta devant elle pour parer de son corps, enfin…, de son âme et de tout ce qu’il restait d’elle à ce moment là. C’était du moins son intention…

En réalité, une énorme explosion argentée fit trembler les murs, laissant une odeur sucrée dans l’air. Et tout le monde se retrouva au sol. Quand Lulmina reprit ses esprits quelques instants plus tard, Chris était penché au dessus d’elle, et il la soignait avec l’une de ses plumes.
« Où est-elle ? Où est Romane ? Lui demanda-t-il ? » Lulmina ne comprenait pas. Elle regarda partout autour d’elle. C’était un champ de ruines. De grandes zébrures barraient les murs, la porte était en morceaux, des volutes de fumée argentée s’élevaient un peu partout. Quelques minuscules plumes grises et couvertes de sang étaient dispersées à travers les débris de plâtres et de bois. Mais à part le démon qu’elle avait neutralisé qui était toujours au sol, aucune trace ni de Romane, ni de Jane la succube. Elles avaient toute deux disparu.

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s